qui sommes-nous ?

Implantée au cœur du quartier d’affaires des Champs-Élysées, l’Étude PERINNE Notaires propose conseil, expert et accompagnement personnalisé à une clientèle d’entreprises et de particuliers.

veille juridique
  • 10/06/2022
    Les 15 propositions des Notaires du Grand Paris pour la fiscalité des successions et des donations
    <div class="node node--type-article node--view-mode-rss ds-2col-stacked clearfix"> <div class="group-header"> <div class="field field--name-field-art-resume field--type-string-long field--label-hidden field--item">La question des droits de succession, à laquelle est directement associée celle des droits de donation, revient régulièrement dans le débat politique. Selon les occasions, élections ou préparation du budget par exemple, elle donnera lieu une réflexion sur la justice fiscale ou, plus prosaïquement, à une recherche de ressources fiscales.</div> </div> <div class="group-left"> <div class="field field--name-field-art-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <div class="img-wrapper"> <img src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/styles/image_article/public/articles/15-propositions.JPG?h=940aabee&itok=mGqD0s_c" width="280" height="160" alt="Les 15 propositions des Notaires du Grand Paris pour la fiscalité des successions et des donations " class="img-responsive" /> </div> </div> </div> <div class="group-right"> <div class="field field--name-field-art-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p class="text-align-justify">La question des droits de succession, à laquelle est directement associée celle des droits de donation, revient régulièrement dans le débat politique. Selon les occasions, élections ou préparation du budget par exemple, elle donnera lieu une réflexion sur la justice fiscale ou, plus prosaïquement, à une recherche de ressources fiscales.</p> <p class="text-align-justify">Les notaires sont quant à eux quotidiennement confrontés à ces questions auprès de leurs clients, qu‘il s‘agisse d‘héritiers ou de personnes désireuses d‘aider des proches ou de préparer leur succession. Ils sont les témoins de leur incompréhension d‘une fiscalité devenue trop complexe, décalée par rapport à l‘évolution de la société et parfois injuste lorsqu‘elle leur interdit la réalisation de projets conjuguant intérêt de la famille et intérêt général.</p> <p class="text-align-justify">Forts de cette expérience, les notaires du Grand Paris émettent quinze propositions de réforme de la fiscalité des successions et des donations, certaines ambitieuses d‘autres très pratiques, autour de deux préoccupations :</p> <ul> <li class="text-align-justify">Favoriser les transmissions vertueuses,</li> <li class="text-align-justify">Accompagner les héritiers dans le traitement fiscal des successions.</li> </ul> <p class="text-align-justify">Elles sont destinées à la réflexion des pouvoirs publics comme à celle des simples contribuables.</p> <p class="text-align-justify"><strong>Voici le sommaire de ces 15 propositions :</strong></p> <p class="text-align-justify"><strong>A | FAVORISER LES TRANSMISSIONS VERTUEUSES</strong></p> <p class="text-align-justify">1 . LE BARÈME DES DROITS DE SUCCESSION<br /> 2 . LES TRANSMISSIONS TRANSGÉNÉRATIONNELLES<br /> 3.LE DÉLAI DE RAPPEL FISCAL DES DONATIONS<br /> 4 . LES DONATIONS EN PLEINE PROPRIÉTÉ<br /> 5 . LA FACULTÉ DE CANTONNEMENT<br /> 6 . LE TAUX DU DROIT DE PARTAGE SUR LES BIENS SUCCESSORAUX<br /> 7 . LE DROIT DE PARTAGE SUR LES DONATIONS RÉINCORPORÉES<br /> 8 . LA RÉSIDENCE PRINCIPALE DU DÉFUNT<br /> 9 . UN DISPOSITIF DE TYPE « DUTREIL » POUR LES LOGEMENTS</p> <p class="text-align-justify"><strong>B | ACCOMPAGNER LES HÉRITIERS DANS LE RÈGLEMENT FISCAL DE LA SUCCESSION</strong></p> <p class="text-align-justify">10 . LE DÉLAI DE DÉPÔT DE LA DÉCLARATION DE SUCCESSION<br /> 11 . LA TAXATION DES MEUBLES MEUBLANTS<br /> 12 . LES DISPOSITIFS DE PAIEMENT FRACTIONNÉ ET DIFFÉRÉ DES DROITS DE SUCCESSION<br /> 13 . LA DÉDUCTION DES FRAIS FUNÉRAIRES<br /> 14 . LE DÉLAI SPÉCIAL DE REPRISE DE L’ARTICLE L.181-B DU LPF<br /> 15 . L’HARMONISATION DE LA FISCALITÉ DES SUCCESSIONS AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE<br /> <br /> <strong>C | RÉCAPITULATIF DES PROPOSITIONS DES NOTAIRES DU GRAND</strong></p> </div> </div> </div> <div class="field--item"><div class="paragraph paragraph--type-pg-reading-light-links paragraph--view-mode-default ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-pg-first field--type-text field--label-visually_hidden"> <div class="field--label sr-only">LIGNE 1</div> <div class="field--item"><p>À voir / télécharger</p> </div> </div> <div class="field field--name-field-pg-link field--type-link field--label-visually_hidden"> <div class="field--label sr-only">Liens vers des liseuses</div> <div class="field--item"><a href="https://fr.calameo.com/read/003616144262bb85e6edf?authid=S9pMU6W73Xbg" target="_blank">Les 15 propositions des Notaires du Grand Paris pour la fiscalité des successio…</a></div> </div> </div> </div> </div> </div> <div class="group-footer"> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Profession%20notaire">Profession notaire</a></div> </div> </div> </div>

  • 01/06/2022
    Quel testament rédiger ?
    <div class="node node--type-article node--view-mode-rss ds-2col-stacked clearfix"> <div class="group-header"> <div class="field field--name-field-art-resume field--type-string-long field--label-hidden field--item">La rédaction d’un testament impose de respecter certaines règles. Tout d’abord un écrit est nécessaire. Par ailleurs, plusieurs personnes ne peuvent prendre des dispositions testamentaires dans un même écrit, même si celles-ci sont identiques.</div> </div> <div class="group-left"> <div class="field field--name-field-art-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <div class="img-wrapper"> <img src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/styles/image_article/public/articles/Pr%C3%AAt%20%C3%A0%20Taux%20Z%C3%A9ro%20%284%29.png?h=96ded097&itok=yocv8xFG" width="280" height="160" alt="Quel testament rédiger ?" class="img-responsive" /> </div> </div> </div> <div class="group-right"> <div class="field field--name-field-art-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p class="text-align-justify">La rédaction d’un testament impose de respecter certaines règles.</p> <p class="text-align-justify">Tout d’abord un écrit est nécessaire.</p> <p class="text-align-justify">Par ailleurs, plusieurs personnes ne peuvent prendre des dispositions testamentaires dans un même écrit, même si celles-ci sont identiques.</p> <p class="text-align-justify"><strong>Si vous rédigez un testament olographe</strong>, le plus fréquemment établi, – il doit être écrit en entier de votre main, être daté et signé par vous, à défaut, il sera nul.</p> <p class="text-align-justify">Enfin, il doit être rédigé dans une langue comprise par le testateur.</p> <p class="text-align-justify">Certaines personnes ne peuvent, parce qu’elles ne savent pas écrire, ou que leur état de santé ne le permet pas, rédiger un testament olographe. <strong>Un testament authentique devra alors être établi. </strong>De même si le testateur souhaite priver son conjoint du droit viager au logement.</p> <p class="text-align-justify">Cet acte est reçu par un notaire et deux témoins ou deux notaires, dans lequel le Testateur dicte en présence des deux témoins ou du second notaire ses volontés, qui le rédige puis le lit au Testateur et recueille la signature du Testateur et des autres participants puis signe à son tour.</p> <p class="text-align-justify">Si le testateur ne parle pas la langue française, il peut être accompagné d’un interprète (figurant sur la liste des experts judiciaires) qui devra traduire au Notaire les volontés du Testateur, sauf si le notaire ainsi que les témoins ou le second notaire comprennent la langue dans laquelle le testateur s’exprime.</p> <p class="text-align-justify">Vos volontés peuvent également être remises cachetées à un notaire, en présence de deux témoins, qui dressera un acte de suscription. Le notaire écrit sur le testament lui-même ou sur l’enveloppe si le testament est cacheté.</p> <p class="text-align-justify">Cet acte est ensuite signé par le Testateur, les deux témoins et le Notaire.</p> <p class="text-align-justify">Le testament et l’acte de suscription sont conservés par le notaire ou remis au Testateur, <strong>c’est un testament mystique.</strong></p> <p class="text-align-justify">Le testateur doit savoir lire, pour établir un tel testament .Ce testament est un écrit soit par lui, soit par un tiers.</p> <p class="text-align-justify">Enfin depuis 1994, la France a reconnu le <strong>testament international </strong>en ratifiant la Convention de WASHINGTON.</p> <p class="text-align-justify">Il s’agit d’un écrit de la main du Testateur ou par un autre qui peut être aussi dactylographié, et dans la langue de son choix.</p> <p class="text-align-justify">Le Testateur doit en France devant un notaire déclarer en présence de deux témoins que le document est son testament.</p> <p class="text-align-justify">Il n’est pas tenu de porter à la connaissance du Notaire et des témoins, le contenu de ses dispositions.</p> <p class="text-align-justify">Et en présence du Notaire et des témoins, il le signe ou s’il l’a déjà signé, il doit reconnaître que c’est sa signature, puis les témoins et le notaire signent à leur tour le testament.</p> <p class="text-align-justify">Chaque feuille doit être signée et numérotée si le testament se compose de plusieurs pages. La date du testament est celle à laquelle le notaire a apposé sa signature.</p> <p class="text-align-justify">Puis le notaire joint au testament une attestation portant sur l’identité du testateur et des témoins.</p> <p class="text-align-justify">Consulter votre notaire avant de rédiger votre testament, il vous guidera dans la forme du testament la plus adaptée aux dispositions que vous souhaitez prendre, mais aussi qu’il exprime bien vos volontés et qu’elles pourront s’exécuter.</p> </div> </div> </div> </div> </div> <div class="group-footer"> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Personnes%20et%20familles">Personnes et familles</a></div> </div> </div> </div>

  • 01/06/2022
    Assurance-vie : La rédaction de la clause bénéficiaire : des liens qui libèrent
    <div class="node node--type-article node--view-mode-rss ds-2col-stacked clearfix"> <div class="group-header"> <div class="field field--name-field-art-resume field--type-string-long field--label-hidden field--item">L’assurance-vie permet de constituer un capital qui sera transmis au décès du souscripteur à un ou plusieurs bénéficiaires librement désignés dans ou hors du cadre de la famille. Il importe de prendre des précautions dans la désignation du ou des bénéficiaires ainsi que dans la rédaction de la clause qui transmettra cette épargne. Tout d’abord, il est impératif de désigner un bénéficiaire car pour parodier « pas de bras, pas de chocolat », sans cette désignation l’assurance-vie réintégrera le cadre du droit commun des successions. Ensuite, il faut bien comprendre que le bénéficiaire, dès lors qu’il a accepté le contrat, dispose d’un droit sur cette épargne, ce qui limite la liberté du souscripteur de piocher dans l’épargne constituée.</div> </div> <div class="group-left"> <div class="field field--name-field-art-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <div class="img-wrapper"> <img src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/styles/image_article/public/articles/Pr%C3%AAt%20%C3%A0%20Taux%20Z%C3%A9ro%20%283%29.png?h=2ed19692&itok=6dIlrKYO" width="280" height="160" alt="Assurance-vie : La rédaction de la clause bénéficiaire : des liens qui libèrent" class="img-responsive" /> </div> </div> </div> <div class="group-right"> <div class="field field--name-field-art-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p class="text-align-justify">L’assurance-vie permet de constituer un capital qui sera transmis au décès du souscripteur à un ou plusieurs bénéficiaires librement désignés dans ou hors du cadre de la famille. Il importe de prendre des précautions dans la désignation du ou des bénéficiaires ainsi que dans la rédaction de la clause qui transmettra cette épargne. Tout d’abord, il est impératif de désigner un bénéficiaire car pour parodier « pas de bras, pas de chocolat », sans cette désignation l’assurance-vie réintégrera le cadre du droit commun des successions. Ensuite, il faut bien comprendre que le bénéficiaire, dès lors qu’il a accepté le contrat, dispose d’un droit sur cette épargne, ce qui limite la liberté du souscripteur de piocher dans l’épargne constituée.</p> <h2 class="text-align-justify"><strong>Conjuguer liberté et sécurité</strong></h2> <p class="text-align-justify">La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille et le souscripteur peut décider de changer de bénéficiaire. C’est possible tant que ce dernier n’a pas accepté le contrat. Rappelons que l’acceptation peut s’effectuer à la signature du contrat mais aussi postérieurement, en cours d’exécution par exemple. Un simple courrier adressé à la compagnie d’assurance par le bénéficiaire suffit. Pour conserver cette double liberté (disposer de son épargne et changer de bénéficiaire) il faut garder cette désignation secrète. Plutôt que de remplir la clause bénéficiaire standard proposée par la compagnie d’assurance, le plus souvent « à mon épouse, mes enfants nés ou à naître » ou encore le nom, prénom, date de naissance et adresse d’une tierce personne, mieux vaut réaliser cette désignation par testament.</p> <p class="text-align-justify">En particulier, par un testament déposé chez un notaire. Le contrat entre les mains de l’assureur et du souscripteur portera la mention « la clause bénéficiaire est désignée par des dispositions testamentaires déposées en l’étude de Maître X ».</p> <p class="text-align-justify"><strong>À cela plusieurs avantages.</strong></p> <ul> <li class="text-align-justify">1- Garder la main sur son épargne de son vivant.</li> <li class="text-align-justify">2- Respecter la confidentialité de la désignation.</li> <li class="text-align-justify">3- La possibilité de changer de bénéficiaire en modifiant son testament.</li> <li class="text-align-justify">4- Enfin, ne pas prendre le risque que le contrat soit en déshérence, autrement dit sans que le bénéficiaire soit prévenu du fait d’une lenteur dans le traitement du dossier par certaines compagnies ou encore de la perte d’un document désignant le bénéficiaire. Alors, pourquoi hésiter ?</li> </ul> <h2 class="text-align-justify"><strong>Emprunt immobilier : résiliation possible et sans frais à tout moment</strong></h2> <p class="text-align-justify">Pour réaliser des économies parfois non négligeables, en particulier dans les premières années de souscription d’une assurance emprunteur où l’ on rembourse surtout des intérêts avant d’amortir vraiment le capital emprunté, des lois et amendements ont vu le jour, avec cet objectif :  assouplir les engagements du souscripteur. Une course à l’amélioration en quelque sorte. Mais vous pouvez aujourd’hui oublier quelques noms célèbres sur ce chemin tels Lagarde, Hamon, Bourquin et ne retenir dorénavant que Lemoine. </p> <h2 class="text-align-justify"><strong>L’appel du 1er Juin</strong></h2> <p class="text-align-justify">Il fallait jusqu’à présent  prévenir l’organisme préteur 15 jours au minimum avant la date anniversaire de la première année de souscription pour mettre fin à son contrat et en choisir un autre, sous réserve de proposer des garanties au moins similaires. Le dispositif Lemoine du 17 février 2022  va plus loin. Il rend possible la résiliation de la police, sans frais et à tout moment  dès le lendemain de la signature. On parle ainsi de résiliation infra-annuelle. Il suffit d’en avertir par LR/AR la banque ou le courtier ou la compagnie d’assurance délégataire selon le cas. L’obligation de présenter des garanties identiques reste cependant d’actualité. Cette disposition entre en vigueur dès le 1er juin pour les nouvelles souscriptions et à compter du 1er septembre pour les anciennes. </p> <h2 class="text-align-justify"><strong>Se souvenir du droit à l’oubli</strong></h2> <p class="text-align-justify">D’autres aménagements importants sont à retenir : le droit à l’oubli pour des personnes ayant été atteintes d’un cancer et, dans ce cadre,  la suppression du questionnaire médical pour les prêts immobiliers d’un montant inférieur à 200 000 euros. </p> </div> </div> </div> </div> </div> <div class="group-footer"> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Personnes%20et%20familles">Personnes et familles</a></div> </div> </div> </div>

  • 31/05/2022
    Des prix multipliés par 3,6 pour les appartements et par 2,7 pour les maisons en 25 ans
    <div class="node node--type-press-releases node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div> <div class="field field--name-field-press-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><h2 class="text-align-justify"><strong>Les plus fortes hausses s’observent sur les petits logements</strong></h2> <p class="text-align-justify">En 25 ans, de fin 1996 à fin 2021, les prix des appartements en Ile-de-France ont été multipliés par 3,6 selon les indices Notaires-INSEE. Cependant, la poussée des prix a été plus forte pour certains segments de marché et en particulier pour les petits appartements,<strong> studios et deux pièces, dont les prix ont été multipliés par 4,2</strong> pendant la période (selon un calcul utilisant la même méthodologie).</p> <p class="text-align-justify">Pourtant les petits appartements sont devenus proportionnellement un peu moins nombreux dans les ventes. On est donc tenté d’attribuer cette spécificité à une pression de la demande légèrement plus forte, peut-être suite à la restructuration du parc ancien qui rassemble les petits logements et aux programmes neufs où les studios, en particulier, sont assez peu nombreux. Cette accélération un peu plus rapide des prix s’est dessinée il y a une vingtaine d’années et l’écart s’est maintenu depuis 10 ans.</p> <p class="text-align-justify"><strong>A l’inverse, les évolutions ne s’écartent que très peu de la hausse régionale des appartements avec un prix multiplié par 3,7 pour les 3 pièces et les 5 pièces et plus, et par 3,5 pour les 4 pièces en 25 ans.</strong></p> <p class="text-align-justify">Cela représente un rythme de hausse annuelle moyen allant de 5,2% pour les 4 pièces à 5,9% pour les studios et deux pièces en Ile-de-France, alors que dans le même temps les prix à la consommation augmentaient de 1,2% par an (36,2 % en 25 ans).</p> <p class="text-align-justify">Une analyse, limitée aux 10 dernières années, montre des évolutions de prix beaucoup plus modérées, le marché ayant d’abord connu une érosion des valeurs de 2011 à 2015, avant de repartir à la hausse. Au total de 2011 à 2021, les prix ont augmenté de 21% avec très peu de différences entre les types de logements (20% au minimum pour les 4 pièces et 25% pour les deux pièces).</p> <p class="text-align-justify">Dans Paris, on a beaucoup entendu dire que le ralentissement récent des prix affectait davantage les grands logements.</p> <p class="text-align-justify">Précisons tout d’abord que l’évolution des prix des appartements de 5 pièces et plus est assez erratique, car la base de calcul et les volumes de ventes sont naturellement moins importants. Globalement, <strong>nos indices montrent effectivement des évolutions un peu plus modérées depuis 4 ans pour les appartements de 5 pièces et plus et, dans une moindre proportion, pour les 4 pièces.</strong></p> <p class="text-align-justify">La tendance haussière semble ralentir un peu plus tôt pour les 5 pièces et plus que pour les autres types de logement, courant 2019 et avant même le début de la crise sanitaire. Les prix (ou l’indice) restent positionnés en-dessous de tous les autres types de logements ensuite, confirmant une tendance moins haussière pour les grands logements, même si au final il n’existe qu’un écart de 3,5 points entre la hausse la plus forte observée pour les 3 pièces (+18,4%) et celle observée pour les 5 pièces et plus (+14,9%).</p> <h2 class="text-align-justify"><strong>Après une période de grande homogénéité, les évolutions de prix sont désormais plus rapides pour les grandes maisons</strong></h2> <p class="text-align-justify">En 25 ans, de fin 1996 à fin 2021, les prix des maisons ont été multipliés par 2,69 de façon assez homogène entre petits et grands biens (2,68 pour les maisons de 5 pièces à 2,82 pour les grandes maisons de 7 pièces et plus1). Cela représente un rythme annuel moyen de hausse allant de 4,0% à 4,2%.</p> <p class="text-align-justify">Et si l’on se focalise <strong>sur les 2 dernières années, la forte demande d’espace a conduit à une accélération des prix un peu plus forte pour les grandes maisons</strong> (+15,6% pour 7 pièces et plus et de 15,7% pour celles de 6 pièces) que pour l’individuel dans son ensemble (+ 14,0%), contre +11,0% pour les maisons de 3 pièces et moins, +13,8% pour celles de 4 pièces et +13,6% pour celles de 5 pièces.</p> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-docs-to-download paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-docs field--type-file field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="file file--mime-application-pdf file--application-pdf pdf icon-before file-wrapper"><div class="left-doc"><span class="file-icon pdf"></span></div><div class="right-doc"><div class="right-first-line"> Télécharger le focus au format PDF </div></div><a href="http://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/2022-05/focus-2.pdf" title="Open pdf in new window" target="_blank" data-toggle="tooltip" data-placement="bottom"></a></div></div> </div> </div> </div> </div> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Immobilier">Immobilier</a></div> </div> </div> </div>

  • 31/05/2022
    Moins de studios et de 2 pièces dans les ventes d’appartements et une préférence pour les maisons plus grandes
    <div class="node node--type-press-releases node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div> <div class="field field--name-field-press-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><h2 class="text-align-justify"><strong>Les ventes se réorientent vers les appartements de 3 pièces et plus</strong></h2> <p class="text-align-justify"><strong>Le nombre de pièces par appartement vendu en Ile-de-France est passé de 2,66 pièces en 2001 à 2,77 en 2021</strong> (maximum de 2,78 en 2020), traduisant des évolutions modérées. Parallèlement, la surface médiane des appartements vendus est passée de 52 à 56 m². Cependant la part des studios dans les ventes en Ile-de-France a progressivement diminué (de 18% il y a 20 ans à 15% en 2021), tout comme celle des 2 pièces (de 30% à 28%), au profit des 3 pièces (de 28% à 31%) et, dans une moindre mesure, des grands appartements (de 17% à 18% pour les 4 pièces, de 7% à 8% pour les 5 pièces et plus).</p> <img alt="Moins de studios et de 2 pièces dans les ventes d’appartements et une préférence pour les maisons plus grandes" data-entity-type="file" data-entity-uuid="c26ed159-6efc-4861-8f9e-7d2bff6b4f26" src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/inline-images/IMG1.JPG" class="align-center" /> <p class="text-align-justify"><strong>Les évolutions sont donc minimes et elles sont notamment dues au déplacement des ventes vers la banlieue et la Grande Couronne, alors que le rôle de Paris dans l’activité se réduit (effets de structures).</strong> En effet, Paris, dont le parc est ancien, dense et essentiellement composé de petits logements, enregistre 55% de ventes de studios et 2 pièces alors que cette catégorie d’appartements ne totalise que 34% des ventes en Grande Couronne et 41% en Petite Couronne.</p> <p class="text-align-justify">Mais on observe aussi parallèlement que <strong>la part des ventes de petits logements s’est réduite, y compris dans Paris</strong>, sans doute sous les effets de l’amélioration du parc qui conduit à la transformation et au regroupement des logements petits et souvent vétustes.</p> <p class="text-align-justify">Le souhait des ménages d’accéder à davantage d’espace depuis la crise sanitaire semble avoir légèrement freiné cette tendance à Paris et en Petite Couronne. Le nombre de pièces moyen par appartement est donc en très légère augmentation à Paris, passant de 2,36 pièces en 2001 à 2,54 pièces en 2021. L’évolution est similaire, quoique moins marquée, en Petite Couronne avec un nombre moyen de pièces passant de 2,69 à 2,80 pièces en 20 ans.</p> <p class="text-align-justify">A contrario, et comme si les différents marchés s’homogénéisaient très progressivement, le nombre de pièces moyen des appartements vendus en Grande Couronne, qui est historiquement plus élevé, a légèrement reculé en 20 ans passant de 3,00 pièces (et même 3,06 pièces en Essonne) à 2,94 pièces en 2021. Les Yvelines restent le seul département où le nombre de pièces moyen des appartements est supérieur à 3 et est resté stable entre 2001 et 2021.</p> <h2 class="text-align-justify"><strong>Des maisons vendues de plus en plus grandes et une prépondérance confirmée pour les 5 pièces</strong></h2> <p class="text-align-justify"><strong>L’évolution de la taille des maisons est beaucoup plus marquée : le nombre moyen de pièces des maisons vendues a augmenté d’une demi-pièce, passant de 4,73 en 2001 à 5,24 en 2021. </strong>Cette progression s’est surtout accélérée ces dernières années, la crise sanitaire venant confirmer la tendance. La surface des maisons vendues en Ile-de-France est passées de 100 m² à 107 m² (surface médiane) en 20 ans.</p> <p class="text-align-justify">En 2021, 22% des maisons vendues disposent de 7 pièces et plus (+10 points en 20 ans), 22% de 6 pièces (+6 points), 26% de 5 pièces (-1 point), 19 % de 4 pièces (-6 points) et seulement 11% qui ne comportent que 3 pièces et moins (-9 points).</p> <p class="text-align-justify"><strong>En 20 ans, les ventes de grandes maisons (7 pièces et plus) ont plus que doublé, passant de 5 500 à 12 600</strong>, alors que les ventes de petites maisons (3 pièces et moins) ont reculé de 9 700 à 6 400 unités. Il est fort probable que les petites maisons (héritage d’une construction ancienne et souvent localisées en Petite Couronne) disparaissent progressivement de nos statistiques, soit parce qu’elles sont agrandies, soit parce qu’elles détruites pour être intégrées dans des opérations d’aménagement foncier et de reconstruction.</p> <p class="text-align-justify">Les maisons peuvent facilement bénéficier de transformation par l’ajout de pièces (combles, garages, sous-sols) ou de surfaces complémentaires qui ont par ailleurs été facilitées par la loi Alur.</p> <img alt="Moins de studios et de 2 pièces dans les ventes d’appartements et une préférence pour les maisons plus grandes" data-entity-type="file" data-entity-uuid="fbc8272a-570e-4df1-bbc0-129e8536d7eb" src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/inline-images/IMG2.JPG" class="align-center" /> <p class="text-align-justify"><strong>Le marché anecdotique de Paris (environ 200 maisons) est composé de maisons de grande taille</strong>, avec 46% de maisons de 7 pièces et plus et 5,84 pièces en moyenne. Malgré des ventes portant majoritairement sur les petits appartements, les très grands logements (appartements comme maisons) y sont également très largement sur représentés.</p> <p class="text-align-justify">Le nombre de pièces moyen pour les maisons a davantage progressé sur les micros marchés les plus chers, Paris avec 0,72 pièce en plus et les Hauts-de-Seine avec 0,71 pièce en plus en 20 ans. Cette tendance concerne également le reste de la région, mais dans de moindres proportions : la hausse se répartit entre 0,44 pièce en Seine-et-Marne et 0,57 pièce dans le Val-de-Marne pour les 6 autres départements.</p> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-docs-to-download paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-docs field--type-file field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="file file--mime-application-pdf file--application-pdf pdf icon-before file-wrapper"><div class="left-doc"><span class="file-icon pdf"></span></div><div class="right-doc"><div class="right-first-line"> Télécharger le focus au format PDF </div></div><a href="http://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/2022-05/focus-1.pdf" title="Open pdf in new window" target="_blank" data-toggle="tooltip" data-placement="bottom"></a></div></div> </div> </div> </div> </div> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Immobilier">Immobilier</a></div> </div> </div> </div>

  • 31/05/2022
    Volumes et prix à fin mars 2022
    <div class="node node--type-press-releases node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div> <div class="field field--name-field-press-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p class="text-align-justify"><em><strong>Un bon début d'année en termes d'activité et des évolutions de prix toujours plus modérées pour les appartements que pour les maisons</strong></em></p> <p class="text-align-justify"><em>L’activité a été dynamique en Ile-de-France en ce début d’année 2022, après le ralentissement de la fin d’année dernière. Le nombre de ventes de logements anciens du 1er trimestre 2022 est équivalent à celui de l’excellent 1er trimestre 2021. Depuis plusieurs trimestres, le marché parisien a retrouvé des couleurs en termes d’activité. L’érosion des valeurs et des vendeurs plus enclins à la négociation, expliquent sans doute cette amélioration.</em></p> <p class="text-align-justify"><em>Les évolutions des prix en Ile-de-France restent assez inhabituelles, avec des hausses de prix plus fortes pour les maisons que pour les appartements. Les augmentations des prix sont par ailleurs plus marquées en Grande Couronne qu’en Petite Couronne.</em></p> <p class="text-align-justify"><em>Le choc de la guerre en Ukraine, et ses conséquences sur le contexte économique, avec une accélération de l’inflation et des premières hausses des taux d’intérêt pourraient peser, à terme, sur la solvabilité des ménages.</em></p> <p class="text-align-justify"><em>A l’inverse, ce climat anxiogène et incertain confirme tout l’intérêt d’être propriétaire, pour pouvoir disposer d’un bien que l’on peut occuper ou louer et pour protéger un capital.</em></p> <hr /> <h2 class="text-align-justify"><strong>Au 1er trimestre 2022, le marché reste très dynamique</strong></h2> <p class="text-align-justify"><strong><img alt="VOLUMES" data-entity-type="file" data-entity-uuid="7cd739ab-55d4-46d6-a748-34339ea05dce" src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/inline-images/VOLUMES_22.JPG" class="align-left" />Les volumes de ventes de logements anciens en Ile-de-France des trois premiers mois de 2022 sont stables par rapport à la même période en 2021 (+1%) et supérieurs de 12% par rapport au premier trimestre moyen, de ces dix dernières années.</strong></p> <p class="text-align-justify">Globalement, et au-delà de quelques tendances moins favorables observées ponctuellement par certains notaires en ce début d’année, les perspectives restent bien orientées pour les prochains mois. Au demeurant, après trois années exceptionnelles, un fléchissement de l’activité ne ferait que concrétiser un retour à la normale.</p> <p class="text-align-justify">Quelques contrastes régionaux se sont dessinés au 1er trimestre 2022, avec un marché parisien qui confirme de mois en mois son dynamisme : près de 9 000 ventes y ont été signées au 1er trimestre 2022, soit 8% de plus qu’au 1er trimestre 2021 et surtout 13% de plus qu’un 1er trimestre moyen de 2012 à 2021.</p> <p class="text-align-justify"><strong>Au 1er trimestre 2022, les ventes d’appartements se sont consolidées par rapport à la même période en 2021</strong> en Petite Couronne (+1%) et en Grande Couronne (+2%) et elles restent supérieures à la moyenne de ces dix dernières années (respectivement +7% et +23%).</p> <p class="text-align-justify">En revanche, <strong>le marché de la maison a été moins dynamique</strong>, après il est vrai une période tout à fait exceptionnelle. Mais les hausses de prix confirment l’attractivité de ce marché qui bute sur le manque d’offre.</p> <p class="text-align-justify"> </p> <p class="text-align-justify"> </p> <h2 class="text-align-justify"><strong>Prix : tendance très légèrement baissière dans Paris et quelques hausses en Petite et en Grande Couronne, après le ralentissement de la fin d’année dernière</strong></h2> <p class="text-align-justify"><img alt="PRIX" data-entity-type="file" data-entity-uuid="598bfa15-814d-4eb9-9609-4d2629dc16e7" src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/inline-images/PRIX_21.JPG" class="align-left" />Si les volumes de ventes d’appartements sont restés dynamiques, <strong>les prix n’ont pratiquement pas évolué en un an en Ile-de-France au 1er trimestre 2022, dans la continuité de ce que l’on observait déjà au 4e trimestre 2021.</strong></p> <p class="text-align-justify">La hausse des prix est limitée à 2% en un an pour les appartements en Petite Couronne au 1er trimestre 2022. D’après nos indicateurs avancés sur les avant-contrats, cette modération se prolongerait, avec des hausses annuelles attendues de moins de 1% en juin et juillet 2022. En Grande Couronne, la hausse annuelle des prix, passée à 4,8% au 1er trimestre 2022 reviendrait autour de 4% d’ici juillet.</p> <p class="text-align-justify"><strong>A Paris, l’érosion des prix se prolonge</strong>, à un rythme assez proche de celui observé entre 2013 et 2015. Le prix au m² a reculé de 10 600 € au 4e trimestre 2021 à 10 520 € au 1er trimestre 2022, et<strong> il devrait continuer d’osciller autour de 10 500 € jusqu’en juillet 2022.</strong></p> <p class="text-align-justify">La pression de la demande sur les maisons depuis le début de la crise sanitaire conduit à une hausse annuelle des prix de 5,7% au 1er trimestre 2022 qui remonterait à 7,2% en juillet 2022 en Ile-de-France. <strong>Au début de l’été, la maison en Grande Couronne connaîtrait les plus fortes augmentations de prix de la région.</strong></p> <h2 class="text-align-justify"><strong>Des incertitudes renforcées suite aux différents chocs mais des facteurs de résistance à court terme</strong></h2> <p class="text-align-justify"><strong>Le 1er trimestre 2022 a été marqué par le déclenchement de la guerre en Ukraine</strong>, un conflit tragique, géographiquement proche et aux conséquences multiples. Cette crise majeure a renforcé les goulots d’étranglement de la production et les tensions sur les matières premières, amplifiant le choc inflationniste qui se dessinait.</p> <p class="text-align-justify"><strong>Les économies sont donc soumises à une nouvelle et rude épreuve</strong> entre la guerre et ses conséquences, la recrudescence du Covid dans certains pays, l’accélération de l’inflation et les perspectives d’un resserrement monétaire, limitant l’accès au crédit et renchérissant les taux d’intérêt. L’ensemble de ces chocs a dégradé les perspectives économiques et fragilisé encore les entreprises et les ménages.</p> <p class="text-align-justify"><strong>Pourtant le marché immobilier francilien a continué à faire preuve de résilience</strong> et à rester porteur, bénéficiant d’une demande forte et de la confiance sans cesse renouvelée des acquéreurs. Au 1er semestre 2022, <strong>les hausses des taux d’intérêt semblent avoir davantage incité les acquéreurs à concrétiser rapidement leur achat, leur solvabilité n’étant pas impactée pour le moment de façon critique. </strong>Les notaires considèrent que ce mouvement s’est prolongé, avec la volonté de nombreux ménages de signer avant l’été.</p> <p class="text-align-justify"><strong>Au demeurant, la nouvelle donne économique comporte encore de nombreuses incertitudes</strong> entre taux d’intérêt en hausse, mais bien inférieurs à l’inflation, et revenus des ménages, pour le moment largement désindexés. A plus long terme, les perspectives économiques semblent moins assurées. Elles pourraient affecter un marché qui peine à se défaire de ses fragilités structurelles (absence de renouvellement du parc de logements et donc manque de produits, chantier difficile de la décarbonation des logements).</p> <p class="text-align-justify"><strong>Mais dans une perspective courte, l’immobilier pourrait continuer de résister à ces crises bénéficiant de la confiance des ménages et resterait plus que jamais une valeur-refuge, un rempart contre l’inflation et l’insécurité.</strong></p> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-docs-to-download paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-docs field--type-file field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="file file--mime-application-pdf file--application-pdf pdf icon-before file-wrapper"><div class="left-doc"><span class="file-icon pdf"></span></div><div class="right-doc"><div class="right-first-line"> TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE AU FORMAT PDF </div></div><a href="http://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/2022-05/dossier_de_presse_t1_2022.pdf" title="Open pdf in new window" target="_blank" data-toggle="tooltip" data-placement="bottom"></a></div></div> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-docs-to-download paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-docs field--type-file field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="file file--mime-application-pdf file--application-pdf pdf icon-before file-wrapper"><div class="left-doc"><span class="file-icon pdf"></span></div><div class="right-doc"><div class="right-first-line"> TELECHARGER LE DIAPORAMA DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE AU FORMAT PDF </div></div><a href="http://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/2022-05/diaporama_t1_2022_conference_de_presse.pdf" title="Open pdf in new window" target="_blank" data-toggle="tooltip" data-placement="bottom"></a></div></div> </div> </div> </div> <div class="field--item"><div class="paragraph paragraph--type-pg-reading-light-links paragraph--view-mode-default ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-pg-first field--type-text field--label-visually_hidden"> <div class="field--label sr-only">LIGNE 1</div> <div class="field--item"><p>Version liseuse électronique</p> </div> </div> <div class="field field--name-field-pg-link field--type-link field--label-visually_hidden"> <div class="field--label sr-only">Liens vers des liseuses</div> <div class="field--item"><a href="https://fr.calameo.com/read/003616144e1911a33b654" target="_blank">Voir le communiqué de presse du 31 mai 2022</a></div> </div> </div> </div> </div> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Immobilier">Immobilier</a></div> </div> </div> </div>

  • 13/05/2022
    Club Notarial Immobilier - Évolution des loyers | Mardi 31 mai 2022 - Inscrivez-vous !
    <div class="node node--type-evenements node--view-mode-rss ds-2col-stacked clearfix"> <div class="group-left"> <div class="field field--name-field-evt-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <div class="img-wrapper"> <img src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/styles/image_article/public/2022-05/CNI.JPG?h=983be9d9&itok=4PmOSAuG" width="280" height="160" alt="Club Notarial Immobilier - Évolution des loyers | Mardi 31 mai 2022 - Inscrivez-vous !" class="img-responsive" /> </div> </div> </div> <div class="group-right"> <div class="group-header"> <div class="field field--name-field-date-evt-date field--type-daterange field--label-inline"> <div class="field--item">Du 31 mai 2022 à 12h00 au 31 mai 2022 à 14h00<span class="addtocalendar atc-style-blue" data-calendars="iCalendar, Google Calendar, Outlook, Outlook Online, Yahoo! Calendar, " data-secure="auto"><a class="atcb-link">Ajouter à mon agenda</a> <var class="atc_event"><var class="atc_date_start">2022-05-31 10:00:00</var> <var class="atc_date_end">2022-05-31 12:00:00</var> <var class="atc_title">Club Notarial Immobilier - Évolution des loyers | Mardi 31 mai 2022 - Inscrivez-vous !</var> <var class="atc_description">Club Notarial Immobilier - Évolution des loyers | Mardi 31 mai 2022 - Inscrivez-vous !</var> <var class="atc_location">localisation</var> <var class="atc_organizer">CNP</var> <var class="atc_organizer_email">contacts@paris.notaires.fr</var> <var class="atc_timezone">Europe/Paris</var> <var class="atc_privacy">public</var> </var></span> </div> </div> </div> <div class="field field--name-field-evt-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Notre prochain <strong>Club Notarial Immobilier </strong>aura lieu le <strong>mardi 31 mai à 12h </strong>en direct et en phygital depuis la Chambre des Notaires de Paris.</p> <p>Notre invité sera <strong>Sabine BAIETTO-BEYSSON</strong>, Présidente de l'Observatoire des loyers (OLAP).</p> <p>Le thème de son intervention sera <strong>"Évolution des loyers : à quoi s'attendre à court et à long terme dans notre nouvel environnement ?".</strong></p> <p>Thierry DELESALLE, Président de la Commission statistiques immobilières, fera un point sur le marché de l'immobilier à Paris et en Île-de-France au 1er trimestre 2022 et perspectives.</p> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-lien-d-inscription paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-lien-d-inscription field--type-link field--label-hidden field--item"><a href="https://fr.eu.surveymonkey.com/r/CNI-2022-05">INSCRIVEZ-VOUS EN PRÉSENTIEL OU EN DISTANCIEL</a></div> <div class="button-add-to-calendar"> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--localisation paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-localisation field--type-string field--label-hidden field--item"> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><hr /> <p><em>Le Club Notarial Immobilier, créé par les Notaires du Grand Paris, moment privilégié de dialogue et d'échanges, a pour vocation de réunir une fois par trimestre les acteurs et observateurs du marché de l'immobilier de la Région Île-de-France et sur le plan national (résidentiels, bureaux, public, privé,...). Des intervenants de tous horizons sont invités pour des échanges en direct avec le public. La participation au Club est gratuite, elle se fait par invitation individuelle.</em></p> <hr /> </div> </div> </div> </div> </div> <div class="group-footer"> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Le%20Club%20Notarial%20de%20l%27Immobilier">Le Club Notarial de l'Immobilier</a></div> </div> </div> </div>

  • 27/04/2022
    Des prix multipliés par 3,6 pour les appartements et par 2,7 pour les maisons en 25 ans
    <div class="node node--type-press-releases node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div> <div class="field field--name-field-press-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><h2><strong>Les plus fortes hausses s’observent sur les petits logements</strong></h2> <p>En 25 ans, de fin 1996 à fin 2021, les prix des appartements en Ile-de-France ont été multipliés par 3,6 selon les indices Notaires-INSEE. Cependant, la poussée des prix a été plus forte pour certains segments de marché et en particulier pour les petits appartements, <strong>studios et deux pièces, dont les prix ont été multipliés par 4,2</strong> pendant la période (selon un calcul utilisant la même méthodologie).</p> <p>Pourtant les petits appartements sont devenus proportionnellement un peu moins nombreux dans les ventes. On est donc tenté d’attribuer cette spécificité à une pression de la demande légèrement plus forte, peut-être suite à la restructuration du parc ancien qui rassemble les petits logements et aux programmes neufs où les studios, en particulier, sont assez peu nombreux. Cette accélération un peu plus rapide des prix s’est dessinée il y a une vingtaine d’années et l’écart s’est maintenu depuis 10 ans.</p> <p><strong>A l’inverse, les évolutions ne s’écartent que très peu de la hausse régionale des appartements avec un prix multiplié par 3,7 pour les 3 pièces et les 5 pièces et plus, et par 3,5 pour les 4 pièces en 25 ans.</strong></p> <p>Cela représente un rythme de hausse annuelle moyen allant de 5,2% pour les 4 pièces à 5,9% pour les studios et deux pièces en Ile-de-France, alors que dans le même temps les prix à la consommation augmentaient de 1,2% par an (36,2 % en 25 ans).</p> <p>Une analyse, limitée aux 10 dernières années, montre des évolutions de prix beaucoup plus modérées, le marché ayant d’abord connu une érosion des valeurs de 2011 à 2015, avant de repartir à la hausse. Au total de 2011 à 2021, les prix ont augmenté de 21% avec très peu de différences entre les types de logements (20% au minimum pour les 4 pièces et 25% pour les deux pièces).</p> <p>Dans Paris, on a beaucoup entendu dire que le ralentissement récent des prix affectait davantage les grands logements. Précisons tout d’abord que l’évolution des prix des appartements de 5 pièces et plus est assez erratique, car la base de calcul et les volumes de ventes sont naturellement moins importants. Globalement, <strong>nos indices montrent effectivement des évolutions un peu plus modérées depuis 4 ans pour les appartements de 5 pièces et plus et, dans une moindre proportion, pour les 4 pièces.</strong></p> <p>La tendance haussière semble ralentir un peu plus tôt pour les 5 pièces et plus que pour les autres types de logement, courant 2019 et avant même le début de la crise sanitaire. Les prix (ou l’indice) restent positionnés en-dessous de tous les autres types de logements ensuite, confirmant une tendance moins haussière pour les grands logements, même si au final il n’existe qu’un écart de 3,5 points entre la hausse la plus forte observée pour les 3 pièces (+18,4%) et celle observée pour les 5 pièces et plus (+14,9%).</p> <h2><strong>Après une période de grande homogénéité, les évolutions de prix sont désormais plus rapides pour les grandes maisons</strong></h2> <p>En 25 ans, de fin 1996 à fin 2021, les prix des maisons ont été multipliés par 2,69 de façon assez homogène entre petits et grands biens (2,68 pour les maisons de 5 pièces à 2,82 pour les grandes maisons de 7 pièces et plus1). Cela représente un rythme annuel moyen de hausse allant de 4,0% à 4,2%.</p> <p>Et si l’on se focalise <strong>sur les 2 dernières années, la forte demande d’espace a conduit à une accélération des prix un peu plus forte pour les grandes maisons </strong>(+15,6% pour 7 pièces et plus et de 15,7% pour celles de 6 pièces) que pour l’individuel dans son ensemble (+ 14,0%), contre +11,0% pour les maisons de 3 pièces et moins, +13,8% pour celles de 4 pièces et +13,6% pour celles de 5 pièces.</p> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-docs-to-download paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-docs field--type-file field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="file file--mime-application-pdf file--application-pdf pdf icon-before file-wrapper"><div class="left-doc"><span class="file-icon pdf"></span></div><div class="right-doc"><div class="right-first-line"> TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE AU FORMAT PDF </div></div><a href="http://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/2022-04/focus.pdf" title="Open pdf in new window" target="_blank" data-toggle="tooltip" data-placement="bottom"></a></div></div> </div> </div> </div> </div> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Immobilier">Immobilier</a></div> </div> </div> </div>

  • 27/04/2022
    Volumes et prix de l'immobilier à fin février 2022
    <div class="node node--type-press-releases node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div> <div class="field field--name-field-press-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p class="text-align-justify">Conjoncture immobilière francilienne en février 2022 : Un bon niveau d’activité et des hausses de prix concentrées en Grande Couronne et sur le marché de la maison</p> <hr /> <h2 class="text-align-justify"><strong>Des volumes de ventes toujours soutenus malgré une légère baisse</strong></h2> <p class="text-align-justify"><strong><img alt="PRIX" data-entity-type="file" data-entity-uuid="31bc3631-1f41-4ca4-aea7-eec2ac0fb621" src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/inline-images/225-VOLUMES_5.jpg" class="align-left" />40 210 ventes de logements anciens ont été enregistrées en Ile-de-France de décembre 2021 à février 2022. </strong>Comme c’est le cas depuis plusieurs mois, l’activité reste en retrait, avec un léger repli de 6% par rapport à la même période un an auparavant.</p> <p class="text-align-justify">Cependant, au-delà d’une comparaison nécessairement décevante par rapport aux records historiques d’activité que nous avons récemment connus, <strong>et dans une perspective historique plus large, l’activité reste encore bien orientée.</strong> En effet, <strong>les volumes de ventes s’inscrivent 7% au-dessus des 37 510 ventes enregistrées en moyenne ces 10 dernières années,</strong> confirmant une forme de normalisation du marché, après une période exceptionnelle.</p> <p class="text-align-justify">Cela semble d’autant plus vrai que l’on observe parallèlement une meilleure résistance de l’activité en février 2022 et que les indicateurs avancés sont plutôt résistants et de bon augure pour les prochains mois.</p> <p class="text-align-justify">Après avoir bénéficié d’un fort dynamisme, le marché de la maison se replie un peu plus nettement que celui des appartements (respectivement -13% et -3% en un an). Par ailleurs, le marché de la Grande Couronne a mieux résisté que celui de la Petite Couronne.</p> <p class="text-align-justify"><strong>Enfin, depuis plusieurs mois, les volumes de ventes sont dynamiques dans la Capitale.</strong></p> <p class="text-align-justify">Cette tendance s’est prolongée de décembre 2021 à février 2022, avec une hausse des volumes de ventes de 4% par rapport à décembre 2020 - février 2021. L’érosion des prix parisiens laisse peut-être de nouvelles opportunités aux acquéreurs, apportant une nouvelle fluidité au marché.</p> <h2 class="text-align-justify"><strong>Le tassement des prix se confirme au coeur de l’agglomération alors que les hausses restent soutenues en Grande Couronne</strong></h2> <p class="text-align-justify"><strong><img alt="PRIX" data-entity-type="file" data-entity-uuid="bc8fb755-526e-49a7-a874-d40d5abaa6a3" src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/inline-images/225-PRIX_6.jpg" class="align-left" />En Ile-de-France et en un an, de février 2021 à février 2022, les prix des logements anciens ont augmenté de 2,4%.</strong></p> <p class="text-align-justify"><strong>Les évolutions restent toujours très contrastées entre les différents marchés et secteurs géographiques.</strong> Le marché des appartements franciliens voit ses prix se stabiliser en un an (+0,5%), tiré à la baisse par le tassement des valeurs dans la Capitale. A l’inverse, les hausses des prix se prolongent à un rythme soutenu (+6,3% en un an) pour les maisons en Ile-de-France.</p> <p class="text-align-justify">A Paris, le prix au m² des appartements anciens a reculé à 10 550 € le m² en février 2022, en baisse de 1,2% en un an. <strong>D’après les prix issus des avant-contrats,</strong> la tendance baissière se prolongerait les mois suivants. Nous prévoyons <strong>un prix au m² de 10 410 € en juin 2022 dans la Capitale, en baisse annuelle de 2,4% et avec un retour au prix observé en mars 2020.</strong></p> <p class="text-align-justify">Dans le prolongement, et comme par diffusion, la hausse des prix des appartements serait ramenée à 1% en un an en Petite Couronne. Elle accélérerait à l’inverse en Grande Couronne (+4,5% en un an) pour les appartements.</p> <p class="text-align-justify">Dans la continuité de ce que l’on observe actuellement, les prix continueraient d’augmenter nettement plus rapidement pour les maisons, avec une hausse annuelle attendue de 6,7% en Ile-de-France en juin, de 5% en Petite Couronne et 7,5% en Grande Couronne. Des évolutions de prix restées historiquement plus modérées pour les maisons depuis 25 ans (voir notre focus) et une attractivité renouvelée de ce type de bien peuvent expliquer ces tendances.</p> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-docs-to-download paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-docs field--type-file field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="file file--mime-application-pdf file--application-pdf pdf icon-before file-wrapper"><div class="left-doc"><span class="file-icon pdf"></span></div><div class="right-doc"><div class="right-first-line"> TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE AU FORMAT PDF </div></div><a href="http://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/2022-04/communique_mensuel_2022-02.pdf" title="Open pdf in new window" target="_blank" data-toggle="tooltip" data-placement="bottom"></a></div></div> </div> </div> </div> <div class="field--item"><div class="paragraph paragraph--type-pg-reading-light-links paragraph--view-mode-default ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-pg-first field--type-text field--label-visually_hidden"> <div class="field--label sr-only">LIGNE 1</div> <div class="field--item"><p>Version liseuse électronique</p> </div> </div> <div class="field field--name-field-pg-link field--type-link field--label-visually_hidden"> <div class="field--label sr-only">Liens vers des liseuses</div> <div class="field--item"><a href="https://fr.calameo.com/read/003616144fad2ae2aa9a6" target="_blank">Voir le communiqué de presse du 28 avril 2022</a></div> </div> </div> </div> </div> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Immobilier">Immobilier</a></div> </div> </div> </div>

  • 25/04/2022
    Soirée spéciale PMA : les notaires répondent à vos questions !
    <div class="node node--type-evenements node--view-mode-rss ds-2col-stacked clearfix"> <div class="group-left"> <div class="field field--name-field-evt-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <div class="img-wrapper"> <img src="https://notairesdugrandparis.fr/sites/default/files/styles/image_article/public/2022-05/Invitation%20Conf%C3%A9rence%209%20juin%20PMA%20v2_Linkedin.png?h=4c1cc5bf&itok=b5rgm1YJ" width="280" height="160" alt="Soirée spéciale PMA : les notaires répondent à vos questions !" class="img-responsive" /> </div> </div> </div> <div class="group-right"> <div class="group-header"> <div class="field field--name-field-date-evt-date field--type-daterange field--label-inline"> <div class="field--item">Le 23 juin 2022 à 18h00<span class="addtocalendar atc-style-blue" data-calendars="iCalendar, Google Calendar, Outlook, Outlook Online, Yahoo! Calendar, " data-secure="auto"><a class="atcb-link">Ajouter à mon agenda</a> <var class="atc_event"><var class="atc_date_start">2022-06-23 16:00:00</var> <var class="atc_date_end">2022-06-23 17:00:00</var> <var class="atc_title">Soirée spéciale PMA : les notaires répondent à vos questions !</var> <var class="atc_description">Soirée spéciale PMA : les notaires répondent à vos questions !</var> <var class="atc_location">localisation</var> <var class="atc_organizer">CNP</var> <var class="atc_organizer_email">contacts@paris.notaires.fr</var> <var class="atc_timezone">Europe/Paris</var> <var class="atc_privacy">public</var> </var></span> </div> </div> </div> <div class="field field--name-field-evt-paragraphes field--type-entity-reference-revisions field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p align="justify">Les <strong>Notaires du Grand Paris</strong> vous donnent rendez-vous<strong> jeudi 23 juin prochain à 18h</strong> pour une <strong>soirée spéciale PMA, </strong>au cours de laquelle Pierre DAUPTAIN, notaire à Cachan, répondra à toutes les questions que vous pourrez lui poser en direct et par écrit, sur ce thème.</p> <p align="justify"><strong>Deux tables rondes vous seront proposées :</strong></p> <ul> <li align="justify">Pourquoi faut-il aller voir un notaire ?</li> <li align="justify">Regards croisés entre un journaliste politique et un notaire sur l'évolution de la famille au travers des lois.</li> </ul> <p align="justify"><strong>Inscription gratuite pour participer en présentiel ou en ligne</strong></p> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-lien-d-inscription paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-lien-d-inscription field--type-link field--label-hidden field--item"><a href="https://fr.eu.surveymonkey.com/r/soiree-pma">CLIQUER-ICI POUR VOUS INSCRIRE EN LIGNE</a></div> <div class="button-add-to-calendar"> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--pg-wysiwyg paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-art-body field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p><a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/liste-evenements?debut=&fin=&type=10" target="_blank"><strong>CLIQUER ICI POUR CONNAÎTRE LES THÈMES ET DATES DES PROCHAINES E-CONF-NOT !</strong></a></p> <hr /> <p><em><strong>Pierre Dauptain </strong>est notaire et essayiste. Auteur de quatre ouvrages chez L'Harmattan - Éditions Pepper, il a récemment publié <strong>"Où sont passés les roses et les choux ?".</strong></em></p> <p><a href="https://www.editions-harmattan.fr/livre-ou_sont_passes_les_roses_et_les_choux_pierre_dauptain-9782343254227-72477.html" target="_blank"><em><strong>En savoir plus ici.</strong></em></a></p> </div> </div> </div> <div class="field--item"> <div class="paragraph paragraph--type--localisation paragraph--view-mode--default"> <div class="field field--name-field-pg-localisation field--type-string field--label-hidden field--item"> </div> </div> </div> </div> </div> <div class="group-footer"> <div class="hashtags"> <div class="hashtag"> <a href="https://notairesdugrandparis.fr/fr/recherche?search_api_fulltext=Personnes%20et%20familles">Personnes et familles</a></div> </div> </div> </div>